Notre amitié est belle, car elle est vraie et sans conditions ...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Qui veut papotez
Dim 3 Aoû 2014 - 14:15 par marionlulualex

» Règlement
Dim 26 Jan 2014 - 14:51 par morganedu29

» Meilleurs voeux pour 2014
Ven 10 Jan 2014 - 10:26 par deds

» Signature du réglement
Mar 16 Juil 2013 - 9:03 par jenni61

» Qui veut papotez
Mer 22 Mai 2013 - 17:47 par Zabou33000

» Méthode Sandra Morin
Mer 8 Mai 2013 - 10:47 par beadesirée

» Régime pour améliorer la glaire et l'ovulation de bonne qualité...
Mer 8 Mai 2013 - 10:15 par beadesirée

» je deprime
Mer 8 Mai 2013 - 9:12 par mymy61

» Viendez viendez, juste pour papoter !
Ven 3 Mai 2013 - 14:50 par marionlulualex

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 I A ; Iséminiation artificielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Estrella84
Admin
avatar

Messages : 4821
Date d'inscription : 17/02/2010
Age : 32
Localisation : Orange

MessageSujet: I A ; Iséminiation artificielle   Lun 24 Mai 2010 - 17:01

L'insémination artificielle

Les couples connaissant des difficultés à concevoir un enfant peuvent se voir proposer différentes techniques d'assistance médicalisée à la procréation. Parmi elles figure l'insémination artificielle, à laquelle de nombreux couples ont recours.

Qu'est ce que l'insémination artificielle?

L'insémination artificielle consiste à déposer le sperme du conjoint (IAC) ou d'un donneur (IAD) dans l'utérus de la femme, afin de rapprocher les spermatozoïdes de l'ovule et faciliter ainsi leur rencontre. Souvent, cette manipulation est associée à une stimulation ovarienne pour augmenter les chances de réussite.

A qui est-ce destiné?

Les médecins peuvent décider de procéder à une insémination lorsque l'un des deux conjoints présente des troubles de la fécondité. Chez les femmes, cela peut être des anomalies au niveau du col de l'utérus ou de la glaire cervicale, et chez l'homme une trop petite quantité de spermatozoïdes ou des problèmes liés à l'éjaculation. L'insémination est aussi proposée lorsque la stimulation ovarienne seule ne suffit pas.

Les couples désirant avoir recours à l'insémination artificielle doivent cependant remplir des conditions bien spécifiques, imposées par le Code de Santé Publique : les conjoints doivent être mariés ou vivre en concubinage depuis au moins deux ans, et être en âge de concevoir des enfants. Ils doivent aussi remplir un formulaire attestant de leur consentement à procéder à l'insémination artificielle.

En pratique : comment ça marche?


Constitution du dossier administratif :

Il y a plusieurs conditions à remplir pour une insémination artificielle :

* Etre mariés ou pour les concubbins, justifier d'une vie commune de plus de 2 ans.
* Photocopies des cartes d'indentités du couple.
* Une demande de prise en charge à 100% par la sécu à envoyer au médecin conseil.
* Tests sanitaires négatifs pour les 2 : HIV (SIDA), syphylis, chlamydiae, hépatites B et C.
* Pour l'homme : un spermogramme avec test de survie, une spermoculture, un ECBU.
* Une feuille rose de Demande d'Assistance Médicale à la Procréation remplie par les 2 partenaires et le médecin en 4 exemplaires (1 pour le gynéco, 1 pour le biologiste, 1 pour le couple et 1 pour le dossier administratif). Elle est valable pour l'ensemble des méthodes d'AMP.
* Une feuille verte de Consentement en Vue d'Insémination Artificielle, remplie comme la feuille rose, en 4 exemplaires par le couple et le médecin. Elle n'est valable que pour 1 tentative.


Comment procède-t-on?
Tout d'abord, chacun des deux conjoints procède à des examens afin d'établir les causes de l'infécondité. Ensuite, les médecins s'intéressent au cycle de la femme : la plus grande partie du temps, même si le cycle est propice à l'ovulation, les médecins stimulent les ovaires avant de déclencher l'ovulation, ce qui permet de connaître précisemment le moment idéal pour introduire les spermatozoïdes. Ce petit "coup de pouce" au cycle est surveillé par une série d'échographies et des dosages hormonaux.
Environ trente-six heures après le déclenchement de l'ovulation, les médecins procèdent à l'insémination à l'aide d'un cathéter après avoir recueilli le sperme du conjoint le jour-même, et sélectionné les spermatozoïdes les plus aptes à provoquer une fécondation. L'insémination est un acte simple car il se fait par les voies naturelles. La patiente repart après être restée environ une demi-heure en position allongée, et n'a plus qu'à attendre et espérer faire partie des 10 à 15% des inséminations artificielles réussies.

Stimulation ovarienne et programmation de l'ovulation :

* Il va d'abord produire une stimulation ovarienne par injection (par Puregon®️ par exemple) pour obtenir la formation d'un ou deux ovocytes maximum. La dose de médicaments à injecter sera déterminée et prescrite par le médecin. La maman s'injecte tous les jours le produit en commençant 2 à 4 jours après l'apparition des règles. Vers J8-J9 (J0 étant le premier jour des règles), on effectue une prise de sang pour doser le taux de FSH (l'hormone qui aide à la production des ovocytes) et d'oestrogènes ainsi qu'une échographie intravaginale pour déterminer le nombre d'ovocytes et leur développement et la mesure de l'endomètre utérin. Une fois ces informations réunies, le gynécologue déterminera s'il faut diminuer ou augmenter la dose de médicaments à injecter et quand arrêter les injections.
* Ensuite, on provoque l'ovulation par une injection d'Ovitrelle®️ par exemple (en sous cutanée que l'on peut faire soi-même). L'ovulation aura lieu dans les 48 à 72 heures après l'injection.

La préparation du sperme:


* Lorsqu'il s'agit d'un donneur, le sperme est congelé et conservé dans des banques de sperme. Les règles sont très strictes : le donneur subit un examen médical complet pour déceler les éventuels problèmes de santé et troubles psychologiques. Il doit répondre à certains critères pour être donneur : avoir moins de 50 ans, être en bonne santé, être marié et avoir des enfants, son épouse doit avoir donné son consentement. En outre, le sperme du donneur ne sera pas utilisé pour plus de trois grossesses menées à terme.
* Lorsqu'il s'agit du conjoint, on utilise du sperme frais. Le conjoint va au laboratoire (3 heures environ avant l'heure prévue de l'insémination) pour effectuer son recueil de sperme. Le sperme est alors analysé : si le recueil est insuffisant, on peut être amené à en redemander un dans la demi-heure qui suit pour le compléter. Ensuite, le sperme est optimisé : on supprime les spermatozoides anormaux et on améliore quelques caractéristiques comme la mobilité. Le sperme ainsi préparé est prêt à être emporté par le couple qui doit conjointement signer un papier pour le retirer.

L'insémination :

* La fécondation est pratiquée directement dans le corps de la femme, soit à partir du sperme du conjoint , soit en utilisant le sperme d'un donneur anonyme (IAD).
* La femme est allongée, en position gynécologique. On introduit un spéculum dans le vagin pour visualiser le col utérin. Ensuite, le sperme est alors contenu dans un cathéter très souple et très fin qui est introduit dans le fond de l'utérus par le col. C'est un geste peu douloureux voire indolore.
* Une fois l'insémination réalisée, la femme reste environ 5 minutes dans la position gynécologique puis peut continuer de suite à vivre de façon normale (sans précaution particulière).


Souvent après une insémination, la femme est mise sous traitement progestatif (par capsule vaginale) pour mettre l'utérus au repos et favoriser la nidation et donc la grossesse. Le diagnostic de la grossesse est réalisé par prise de sang (on recherche le ßHCG) 15 jours après l'insémination. Si le résultat est positif, on fait à nouveau cette prise de sang 48h plus tard pour confirmer le caractère évolutif de la grossesse. Si le résultat est négatif, on attend la survenue des règles et on recommence les injections. On a droit à 6 tentatives.
Cette méthode est assez concluante : la probabilité d'aboutir à une grossesse par insémination est de 20%, dans les six mois est de 60 à 70% avec du sperme frais et de 55% lorsqu’il est congelé.

Source : Enceinte.com Petits pieds
http://www.enceinte.com/article_info/1/grossesse/la_conception/l_insemination_artificielle.html
http://www.petits-pieds.com/enceinte/insemination_artificielle.php
Revenir en haut Aller en bas
http://lecoindesessayeuses.discutforum.com
 
I A ; Iséminiation artificielle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Désir d'enfant :: Stérilité et infertilité :: Stérilité et infertilité-
Sauter vers: