Notre amitié est belle, car elle est vraie et sans conditions ...
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Qui veut papotez
Dim 3 Aoû 2014 - 14:15 par marionlulualex

» Règlement
Dim 26 Jan 2014 - 14:51 par morganedu29

» Meilleurs voeux pour 2014
Ven 10 Jan 2014 - 10:26 par deds

» Signature du réglement
Mar 16 Juil 2013 - 9:03 par jenni61

» Qui veut papotez
Mer 22 Mai 2013 - 17:47 par Zabou33000

» Méthode Sandra Morin
Mer 8 Mai 2013 - 10:47 par beadesirée

» Régime pour améliorer la glaire et l'ovulation de bonne qualité...
Mer 8 Mai 2013 - 10:15 par beadesirée

» je deprime
Mer 8 Mai 2013 - 9:12 par mymy61

» Viendez viendez, juste pour papoter !
Ven 3 Mai 2013 - 14:50 par marionlulualex

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Partagez | 
 

 La toxémie Gravidique ou pré-éclampsie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ammel
Petite graine
Petite graine


Messages : 58
Date d'inscription : 24/04/2010

MessageSujet: La toxémie Gravidique ou pré-éclampsie   Lun 26 Avr 2010 - 18:00

La toxémie gravidique, appelée aussi pré-éclampsie, est une complication de la grossesse. Elle concerne environ 5 % des futures mamans et survient le plus souvent après le 5e mois de grossesse. C'est une situation critique pour la maman et pour le bébé nécessitant une consultation d'urgence!

Une future maman est atteinte de toxémie gravidique lorsqu’elle souffre d’hypertension (sa tension artérielle est au moins égale à 14/9) et que l’on retrouve de l’albumine dans ses urines. Il y a presque toujours des œdèmes au visage, aux mains ou aux chevilles.

Fonctionnement : La toxémie gravidique débute dès la formation du placenta. La raison : une mauvaise vascularisation du placenta qui secrète des substances nocives pour les vaisseaux sanguins provoquant une hypertension.

Les signes d'alertes sont : Le visage, les mains ou les chevilles sont enflés, prise de poids en peu de temps (par exemple, plus d’un kilo en une semaine). Des maux de tête, des bourdonnements d’oreilles, ainsi que des troubles visuels ou une sensibilité accrue à la lumière peuvent avoir lieu sans être automatique. L'hospitalisation s’impose alors pour un bilan complet de la maman et du bébé.

Les facteurs de risques : L'obésité de la mère peut donner lieu à une toxémie gravidique, le diabète ou une hypertension connue avant la grossesse. D’autres facteurs peuvent être liés à la grossesse ou à l’âge. En effet, les risques sont plus grands chez les mamans qui attendent des jumeaux et chez celles qui ont plus de 40 ans ou moins de 18 ans. C'est également plus courant s’il s’agit d’une première grossesse.

Les conséquences : La toxémie gravidique perturbe les échanges entre la maman et le fœtus : l’apport en nutriments et en oxygène est diminué. Cette situation peut conduire à un retard de croissance (hypotrophie) et à une souffrance du bébé. Chez la maman, les risques sont d’abord liés à l’importance de l’hypertension. Si elle est modérée et prise en charge rapidement, les conséquences sont limitées. Si celle-ci n’est pas repérée suffisamment tôt ou réagit mal au traitement, elle peut se compliquer de deux manières différentes : l’éclampsie et l’hématome rétroplacentaire. L’éclampsie est l’apparition de convulsions avec parfois des troubles de la conscience chez la maman. L’hématome rétroplacentaire est une hémorragie entre le placenta et l’utérus. Le saignement provoque un décollement d’une partie du placenta de la paroi utérine. La toxémie gravidique peut aussi conduire à un dysfonctionnement des reins ou du foie.

Le traitement : L’hospitalisation et le repos complet sont indispensables. La tension artérielle doit être surveillée ainsi que les urines et le bilan sanguin. Des médicaments anti-hypertenseurs sont prescrits pour éviter les complications. Au niveau fœtal, des échographies et des dopplers permettent de vérifier la bonne croissance du bébé. Le bien-être fœtal est, lui, vérifié grâce aux monitorings. Si la toxémie est sévère ou précoce, la maman est transférée dans une maternité de niveau III. Le gynécologue pourra alors décider de déclencher l’accouchement ou de faire une césarienne. Les troubles de la toxémie disparaîtront dans les quelques jours ou quelques semaines suivant la naissance.
Revenir en haut Aller en bas
 
La toxémie Gravidique ou pré-éclampsie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Éclampsie
» Cholestase gravidique
» Pré-éclampsie?
» Pré-éclampsie, facteur familial ?
» pré-éclampsie pour une première grossesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Désir d'enfant :: Pendant la grossesse :: Grossesse à risques-
Sauter vers: